Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | Notre Parti | L'Organisation | Le Président National | Interventions

POLITIQUE

Restauration du multipartisme (près de 168 partis politiques légalisés depuis 1990) ; création du Comité National des Droits de l’Homme et des Libertés, suppression de la censure administrative sur la presse ;
création des ministères suivants : Economie et Finances, Communication, Culture, Tourisme, Condition Féminine, Affaires Sociales, Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Environnement et Forêt ; création du poste de Premier Ministre, Chef du Gouvernement (avant 1991, le Premier Ministre n’était pas le Chef du Gouvernement) ; création (après une révision constitutionnelle) du Sénat, de la Chambre des Comptes, du Conseil Constitutionnel, des Régions (décentralisation administrative) ; de plusieurs missions diplomatiques à l’étranger ; adhésion du Cameroun au Commonwealth et à la Francophonie ; organisation du 32ème Sommet de l’OUA à Yaoundé.

ADMINISTRATION

Réforme du Statut Général de la Fonction Publique (mise en exergue des notions de poste de travail et de productivité) ; création de 5 provinces (Adamaoua, Centre, Extrême-Nord, Nord, Sud), 14 départements, 100 arrondissements et 53 districts ; création de l’Etat-major Général des Armées, des Régions militaires, de l’Etat-Major particulier, de la Garde Présidentielle ; création des Cours d’Appel de Maroua, Garoua, Ebolowa.

ECONOMIE

Réhabilitation de l’ensemble du secteur Public (restructuration, privatisation ou liquidation des entreprises publiques et parapubliques ; libéralisation des filières agricoles…) ; assainissement des finances publiques et rétablissement des grands équilibres macro-économiques ; création du Centre des affaires maritimes (coût : 10 milliards de F CFA).

EQUIPEMENTS SOCIAUX

Construction des axes lourds (Douala-Yaoundé, Yaoundé-Bafoussam, Belabo-Bertoua, Edéa-Kribi, Mbalmayo-Ebolowa…), des routes bitumées (Eséka-Boumnyebel-Ngok -Mapubi, Ebolowa-Nkoemvon, Ebolowa-Akak, Messassi- Nkometou, Boucle de Sangmélima, Maroua-Yagoua, Maltam-Kousseri, Maroua-Kaelé-Guidiguis-Yagoua, Maroua-Mokolo-Mora, Banganté-Bafang, Bamougoum-Dschang, Kumba-Mamfé, démarrage de la Ring Road dans le Nord-Ouest, Yaoundé-Ayos, Yaoundé-Mfou, Ezezang-Sa’a, Emana-Monatélé…).

Construction de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen, des aéroports de Bafoussam, Koutaba, Maroua, Bamenda, réalignement des voies ferroviaires (Edéa-Eséka et Eséka-Maloumé)

Construction des hôpitaux généraux (Douala et Yaoundé)

Construction des écoles primaires ; création de six Universités (Buéa, Douala, Dschang, Ngaoundéré, Yaoundé I et Yaoundé II );création de réseaux informatiques reliés à l'internet dans les lycées de Yaoundé.

Modernisation du réseau téléphonique ; construction des logements sociaux ; création de la Cameroon Radio Télévision (CRTV)

Intensification de l’électrification rurale et du programme d’hydraulique villageoise

Libéralisation de l’audiovisuel (une dizaine de radios privées actuellement en activité)