Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | Yaou Aïssatou

« La militante du Rdpc est avant tout une femme »

La présidente du Bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais(Ofrdpc), s’exprime sur le rôle de la femme du Rdpc dans la construction du Cameroun

Interview: M. Zang/C. Chin

L’Action: Vous êtes la présidente du Bureau national de l’Organisation spécialisée des femmes du Rdpc. Au moment où la communauté internationale célèbre la femme, quelle perception la militante du Rdpc doit-elle avoir de cette célébration?
Yaou Aïssatou : La militante du Rdpc est avant tout une femme. Et comme toutes les femmes du monde entier, elle célèbre la Journée internationale de la femme (Jif) qui lui est consacrée pour  évaluer le chemin déjà parcouru dans la quête de son épanouissement, ainsi que le chemin restant à parcourir pour sa promotion.
En tant que militantes, la commémoration de la Jif est une opportunité d’évaluation des progrès enregistrés par la femme camerounaise sous la très haute impulsion du Président national du Rdpc. C’est aussi l’occasion d’évaluer sa contribution à la politique volontariste du Président national en faveur de la femme. Le temps de la célébration de la Jif, au-delà des festivités populaires, est un temps propice à la réflexion sur la condition de la femme dans tous les domaines de la vie nationale. Je me réjouis donc que le 08 mars reste et demeure inscrit dans l’histoire quotidienne comme l’un des moments forts de la vie de la femme camerounaise.

Madame la présidente, quelles sont les activités au menu de cette célébration, et comment contribuent-elles au fonctionnement du Parti ?
L’article 47, alinéa 2 des Statuts du Rdpc stipule que l’Ofrdpc est chargée d’assurer l’implication des militantes dans tous les domaines de la vie nationale. En plus des activités organisées par le ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, les responsables des organes de base participent à des initiatives de promotion socio-économique et culturelle. Ces activités qui s’inscrivent dans le cadre de l’animation permanente du Parti contribuent fortement au fonctionnement du Parti.
Aussi,  le Bureau national de l’Ofrdpc a-t-il pris une part active aux activités organisées par le Minproff, notamment la conférence-débat qui a eu lieu le jeudi 02 mars à la salle des fêtes de la Croix-Rouge. Egalement, les militantes prendront massivement part au défilé qui aura lieu sur l’ensemble du territoire.

Quelle appréciation faites-vous de l’ascension fulgurante des femmes tant au sein du Parti que sur la scène politique nationale?
Bien évidemment, la promotion de la femme est au cœur de l’action politique de l’Homme du Renouveau qui a reconnu ses « mérites » et a impulsé la dynamique de reconnaissance desdits mérites. Ainsi, je salue la promotion des femmes tant au niveau des instances du Parti que dans nos institutions politiques. Je profite de cette tribune pour inviter les différents acteurs chargés de la mise en œuvre de cette politique volontariste du Président national à s’investir plus que par le passé pour une meilleure prise en compte du genre dans toutes les sphères de décision.   

Les échéances électorales approchent à grands pas. Quelles stratégies sont mises en place pour mobiliser les femmes à s’inscrire massivement sur les listes électorales ?
Les stratégies de mobilisation de l’Ofrdpc s’insèrent dans l’ensemble de celles mises en place par le Comité centrel du Rdpc. L’inscription sur les listes électorales est un axe prioritaire dans les plans d’action des sections Ofrdpc. L’électorat féminin est particulièrement important pour notre Parti et le Rdpc a toujours su gagner les consultations électorales grâce aux voix des femmes. Nous avons des défis devant nous en 2018 et l’Ofrdpc sait que le chemin de la victoire passe impérativement par une inscription massive des femmes sur les listes électorales et la participation effective aux différents scrutins. Cette sensibilisation est permanente et nous y  veillons. 2017 se définit pour nous comme l’année préparatoire  à 2018. Cette préparation s’insère dans le cadre d’une grande mobilisation, assortie d’un programme social, basé sur la promotion des initiatives des militantes et la vulgarisation des projets socio-économiques que le gouvernement a mis en place.