Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | les militants du Nyong et Kéllé avec Paul Biya ...

  Jusqu’à la gare…

Les responsables et militants du Rdpc du Nyong et Kellé ont pris l’engagement d’arriver à bon port en compagnie de Paul Biya et de son Parti.

Dans le Nyong et kellé en général et dans la ville d’Eséka, le Chef-lieu du Département en particulier, le train occupe une place de choix. La vie dans les villages, les localités et les villes, traversés par les rails est rythmée par les arrivées et les départs des trains, qu’ils transportent les marchandises ou les voyageurs. Peu importe.

La visite du Secrétaire Général du Comité Central du Rdpc à Eséka vendredi dernier a donc tout naturellement débuté par une escale à la gare ferroviaire d’Eséka, le temps de déposer une gerbe de fleurs sur les lieux mêmes de la catastrophe du 21 octobre 2016. Deux semaines avant la commémoration de ce triste anniversaire, le Rdpc a tenu à rendre hommage aux 79 victimes de cet accident qui avait ému et ébranlé la communauté internationale.

Trois ans plus tôt en 2013, le Nyong et Kellé avait déjà été victime d’un…déraillement politique, incapable qu’il avait été de conserver les 3 sièges de députés conquis en 2007. Cet épisode résume à lui tout seul l’histoire impétueuse et tumultueuse du Rdpc dans le Nyong et Kellé. Une histoire qui rappelle un voyage – en train forcément – jamais tranquille, agité parfois, secoué souvent, calme par moments. Un voyage marqué par des coups d’accélération mais aussi des embardées et des freinages brusques.

C’est pour poser un diagnostic sans complaisance sur l’état de la «ligne« ou du «chemin de fer» Rdpc, la qualité du matériel et le moral des troupes – conducteurs et passagers – que Jean Nkueté a effectué le voyage d’Eséka vendredi dernier. Malgré la mauvaise sortie de 2013 et à l’approche du prochain voyage électoral, la machine Rdpc se remet progressivement sur les…rails. La maintenance de la ligne, des 10 wagons – pour autant de sections – et de la locomotive est en…bonne voie. Conducteurs et passagers se sont engagés dans les discours à adopter puis à garder la bonne vitesse pour arriver sains et saufs jusqu’à la gare ; c’est-à-dire avec le Rdpc et Paul Biya. Chaque orateur a jeté sa pelletée de charbon dans la chaudière de la locomotive pour qu’elle avance. Elle peut hoqueter, toussoter, râler. Elle peut peiner, être bruyante, cracher de la fumée noire mais elle doit avancer. Sans dérailler. Il ne s’agit pas simplement d’une métaphore mais de la réalité et de la force de l’engagement collectif pris sur la place publique d’Eséka le vendredi 6 octobre 2017. Le compte à rebours est lancé. 2018 n’est plus loin. C’est une question de temps. A l’arrivée en gare, on verra bien si «le temps est venu de dire que le Rdpc a cessé de perdre son temps« dans le Nyong et Kellé.

CMZ

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!