Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | L’intégralité du discours d’ouverture du séminaire de formation, d’information, de sensibilisation et de mobilisation , à Douala, le 23 juin 2017

« Les militants de la diaspora doivent participer à l’effort de construction nationale »

C’est avec un grand plaisir que nous nous retrouvons aujourd’hui au Cercle municipal de Douala, le Siège de la la Délégation Permanente Régionale du Comité Central du Littoral étant indisponible, à l’occasion du séminaire de formation, d’information, de sensibilisation et de mobilisation organisé par le Secrétariat Général du Comité Central à l’intention des Présidents des sections RDPC d’Afrique.

En cette importante circonstance, qu’il me soit tout d’abord permis de remercier très chaleureusement le camarade ministre d’Etat Laurent ESSO, Chef de la Délégation Permanente Régionale du Comité Central du RDPC du Littoral, pour l’honneur qu’il nous fait de rehausser les présentes assises de sa présence, en dépit des nombreuses contraintes liées à sa charge, surtout en cette période très active de session parlementaire. Je lui présente également mes remerciements pour ses propos de bienvenue si aimables à notre endroit et à l’endroit de tous les participants aux travaux du séminaire. C’est enfin le lieu et le moment de lui traduire la satisfaction de la hiérarchie pour le doigté avec lequel il conduit méthodiquement, habilement et fructueusement les destinées du RDPC dans cette historique, importante et très sensible région du Littoral.
Mes remerciements et ma reconnaissance vont ensuite en direction du Gouverneur du Littoral et du Préfet du Wouri, dont la présence régulière à nos côtés est pour nous la marque certaine d’un soutien invariable et d’un appui indéniable, au regard des efforts qu’à son tour le RDPC déploie sans relâche afin de soutenir avec constance leurs actions multiples et diversifiées pour la paix, la stabilité et l’unité du pays.
Dans le même ordre d’idées, nous exprimons notre gratitude au camarade Fritz NTONE NTONE, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala et membre de la Délégation Permanente Régionale du Comité Central du Littoral, pour la chaleur de son accueil et pour son hospitalité. C’est en effet grâce à lui que nous bénéficions gracieusement aujourd’hui de cette belle salle du Cercle Municipal de Douala pour la tenue du présent séminaire.
Mes compliments vont également à l’endroit des camarades militantes et militants des sections RDPC, OJRDPC et OFRDPC du Wouri en leurs titres respectifs, pour leur présence remarquable et réconfortante en cette circonstance particulière.
Nous nous tournons à présent vers vous, Chers camarades Présidents des sections RDPC d’Afrique, pour vous souhaiter une très chaleureuse et cordiale bienvenue et un agréable séjour au Cameroun, votre pays natal, à la suite du camarade Chef de la Délégation Permanente du Comité Central du Littoral, au nom du Secrétariat Général du Comité Central et en mon nom propre, mais surtout au nom du Président National, Son Excellence Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, dont je me fais l’agréable devoir de vous transmettre fidèlement et très respectueusement les salutations et les encouragements cordiaux.
Comme vous pouvez le constater, c’est un vrai bonheur pour nous de vous accueillir sur cette terre camerounaise qui nous a vu tous naître et qui nous est si chère à tous, cette terre camerounaise dont la préservation et l’émancipation constituent le fondement de notre engagement commun au sein du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais.

Chers camarades,
Mesdames Messieurs,
La trajectoire historique de notre Parti, guidée par la noble ambition de rassembler tous nos compatriotes autour du projet de Renouveau du Cameroun, a entraîné la création des sections extérieures du RDPC, dans le but d’associer effectivement les Camerounaises et les Camerounais de la diaspora à l’effort de construction nationale.
Au terme d’un processus rigoureux d’évaluation des conditions d’implantation du Parti à l’étranger et en vertu des dispositions statutaires, les premières sections RDPC d’Afrique sont créées par le Président National le 27 juin 2010, en Afrique du Sud, au Gabon, en Guinée Equatoriale, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Quelques mois plus tard, le 8 octobre 2010, une nouvelle Décision du Président National donne naissance à la section RDPC du Congo. Le tableau actuel des représentations du RDPC en Afrique est complété le 11 septembre 2014 par la création de la section RDPC du Tchad.
Notre parti compte ainsi sept sections en Afrique, et la demande reste forte. Ces sections sont dirigées par les camarades ici présents que je me fais le plaisir de vous présenter.
Il s’agit de Messieurs:
MONKAM Pascal, Président de la section RDPC d’Afrique du Sud à Pretoria ;
NANDA Paul Olivier, Président de la section RDPC du Congo à Brazzaville ;
NTONDO ETAME LOE Blaise, Président de la section RDPC de Côte d’Ivoire à Abidjan ;
NDONG NZUE Jean-Marie Président de la section RDPC du Gabon à Libreville ;
NJOYA Timothée Président de la section RDPC de Guinée Equatoriale à Malabo ;
MBITCHA DAMEN Claude, Président de la section RDPC du Sénégal à Dakar ;
MBOUOPDA Joseph Président de la section RDPC du Tchad à N’Djamena.
Chers Camarades, vous avez été démocratiquement portés à la tête de vos sections respectives lors des dernières opérations de renouvellement des bureaux des Organes de base du Parti. La présente rencontre me donne opportunément l’occasion de vous réitérer de vive voix mes chaleureuses félicitations pour vos brillantes élections ainsi que les appréciations du Président National pour votre engagement, votre persévérance et votre foi militante.
Pour abriter ces premières retrouvailles entre le Secrétariat Général du Comité Central et les Présidents des sections RDPC d’Afrique et faciliter un dialogue serein, il n’y avait certainement pas mieux que le toit familial, le toit du pays natal. Pour cela, Douala a été retenue en raison de sa centralité et pour ce qu’elle représente. Douala, c’est en effet un modèle d’intégration harmonieuse et de coexistence pacifique entre ses habitants, le miroir fidèle du dialogue fructueux entre les cultures et les peuples, le symbole par excellence de l’identité panafricaine.
Et puis, vous le savez d’ailleurs mieux que moi, Douala est une ville où il fait bon vivre…

Mes chers camarades
Le présent séminaire à l’intention des Présidents des sections RDPC d’Afrique s’inscrit dans le prolongement des sessions de formation de l’Académie du RDPC à l’intention des principaux responsables locaux du Parti.
C’est pour moi l’occasion d’exprimer toute mon appréciation au Secrétaire à la Formation Politique et à la Prospective, le Camarade NDEMBIYEMBE Paul Célestin, au Coordonnateur de l’Académie du RDPC, le Camarade NGOLLE NGOLLE Elvis et au Coordonnateur Adjoint, Monsieur Thomas FOZEIN, pour le travail remarquable et de qualité qu’ils ont accompli avec abnégation et talent depuis le lancement des activités de formation politique des militants au Secrétariat Général.
Comme ce fut le cas lors des deux premières sessions, des exposés seront présentés sur des thèmes relatifs au fonctionnement et aux missions spécifiques des sections extérieures du Parti, l’objectif étant de rechercher et de définir ensemble les conditions qui leur assurent une plus grande efficacité d’action. Cela aussi pour renforcer, conforter et consolider les sages relations opérationnelles constamment et subtilement entretenues avec les responsables des Sections Extérieures par le Secrétaire aux Relations Internationales, le Camarade Ministre Jean Pierre FOGUI dont le dévouement et l’engagement total à cette noble cause ne sont plus à démontrer.
Il est clair que les sections RDPC à l’étranger ne sont pas des sections comme les autres. Sur le plan structurel par exemple, il n’y a pas d’organe de l’OFRDPC ou de l’OJRDPC et l’on n’y trouve pas de cellule, c’est pourquoi les comités de base y sont les organes inférieurs de proximité du parti avec les militants. D’autres spécificités existent. Elles feront l’objet d’une présentation dans la perspective de l’évaluation de leur application en vue d’éventuels réajustements.
Nous serons donc très attentifs à vos réflexions et analyses sur tous ces points, afin de mesurer leur impact réel sur vos performances globales qui s’apprécient à l’aune de l’encadrement des militants et de la promotion de l’idéal camerounais, tel qu’il est porté par le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, en vertu des dispositions statutaires.
Pour vous aider à estimer à sa juste valeur le poids de vos responsabilités en tant que Présidents des sections RDPC dans vos pays d’accueil, vous devez garder constamment à l’esprit que vous êtes les représentants à l’étranger du Parti du Président de la République. C’est une position privilégiée qui vous vaut certainement respect et considération. S’il vous arrive de l’oublier, les autres le savent bien. C’est la raison pour laquelle l’on est porté à vous confondre, consciemment ou non, avec les représentants de l’Etat et du gouvernement au sein de la communauté camerounaise.
Or, vous n’avez ni mandat ni statut diplomatique, mais vous êtes les ambassadeurs du parti leader au Cameroun, celui auquel la grande majorité du peuple camerounais a confié la conduite des affaires de l’Etat.
Vous ne représentez pas l’Etat, parce que le RDPC établit une nette séparation entre l’Etat et le parti et admet la primauté de l’Etat sur les formations politiques. En même temps, le RDPC soutient l’Etat et le Gouvernement, et il œuvre pour le renforcement des pouvoirs du Gouvernement en vue du progrès de notre pays qui demeure le facteur et la condition de l’amélioration continue des conditions de vie des Camerounaises et des Camerounais.
Il vous revient donc d’être des animateurs infatigables du soutien au Président de la République et au Gouvernement à l’étranger, bien entendu à travers aussi les institutions et les idéaux qu’ils incarnent. Vous devez le faire non seulement par devoir, mais aussi par conviction. Parce que, les réalisations du Gouvernement de la République sous l’impulsion et l’autorité du Chef de l’Etat sont impressionnantes, en quantité, en qualité, dans tous les secteurs et dans tout le pays.
Qu’il s’agisse de la préservation de la paix, de la consolidation de l’unité nationale, de la moralisation des comportements, de la construction des infrastructures de santé, d’éducation, de transport ou de sport ;
qu’il s’agisse également de la lutte contre le chômage des jeunes, de la modernisation de l’agriculture, de la rationalisation de notre économie ;
qu’il s’agisse enfin de l’extension du champ des libertés, du fonctionnement de la justice, du fonctionnement des institutions, de la qualité du jeu démocratique, en particulier la transparence des élections et de l’image du Cameroun dans le monde, dans tous ces secteurs et bien d’autres, le Président Paul BIYA et le gouvernement ont beaucoup fait. D’ailleurs, ces réalisations qui font notre fierté, servent de sources d’inspiration à d’autres pays africains qui viennent solliciter l’expertise camerounaise en différents domaines.
Malheureusement, nous ne parlons pas assez de ce que nous faisons dans des conditions souvent bien difficiles. Nous ne le montrons pas suffisamment et nous ne l’expliquons pas toujours convenablement. Un effort soutenu est en cours et doit être développé à tous les niveaux dans cette direction pour arrêter la désorientation et la désinformation.

En effet que se passe-t-il dans ces conditions?
Et bien d’autres se chargent de parler à notre place et, comme nous le constatons à nos dépens, ils mettent l’accent sur ce que nous ne faisons pas, ils déforment ce que nous faisons, ils présentent le contraire de ce que nous nous proposons de faire. On dit généralement : « si vous ne parlez pas de vous, d’autres se chargeront de mal le faire à votre place ».
C’est effectivement ce qui arrive aujourd’hui, s’agissant de l’action du Gouvernement, notamment sur les réseaux sociaux.
Les évènements survenus dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en sont une parfaite illustration. Il convient de relever que le Gouvernement de la République examine cette question dans le strict respect des lois et règlements de la République, usant de dialogue et de compréhension, recherchant toujours des solutions d’apaisement durable. C’est ainsi que des réponses justes ont été apportées aux revendications des avocats et des enseignants tandis que des mesures spéciales ont été prises pour assurer le déroulement normal des examens dans les différents cycles d’enseignement. En outre, la connexion au réseau internet a été rétablie après les enquêtes d’usage et aujourd’hui, la situation est redevenue normale.
Toutefois, le Gouvernement reste déterminé à faire respecter les lois et à ce titre, les comportements passibles des poursuites judiciaires, notamment les exactions, les atteintes aux personnes et aux biens, les appels à la violence et la remise en cause des institutions républicaines font l’objet d ‘un traitement approprié.
Tout au long de ces douloureuses épreuves, le RDPC a contribué à l’apaisement par des contributions multiformes, dans le respect de la légalité républicaine. Et il continue d’y œuvrer.
Compte tenu de la situation particulière qui est celle de nos compatriotes à l’étranger, il vous appartient de présenter et d’expliquer régulièrement toutes les actions du Gouvernement, je dis bien toutes les actions, parce qu’il n’y a rien d’insignifiant dans les réalisations d’un gouvernement : la petite piste rurale ouverte dans une zone enclavée vient certainement améliorer le quotidien de quelques compatriotes. Ce qui n’est pas du tout négligeable.
Une chose est sûre, les réalisations du Gouvernement sont parmi nos meilleurs arguments et nos meilleurs atouts pour réussir l’encadrement des camarades, pour convaincre ceux de nos compatriotes qui ne sont pas encore avec nous et pour vaincre lors des batailles électorales.
Chers camarades,
Tout en relevant le respect et la considération qui vous sont dus en tant que Présidents de section, je reconnais aussi que l’activité du RDPC à l’étranger n’est pas du tout facile, surtout de nos jours, avec le développement des technologies de la communication et l’invasion des réseaux sociaux qui accentuent la désinformation. Et, dans les pays africains en particulier, la plupart de nos compatriotes qui y sont installés semblent davantage préoccupés par la recherche des solutions aux rigueurs de la vie quotidienne.
C’est précisément vers ces compatriotes-là que le RDPC doit se tourner pour leur montrer les avantages qu’offre le Cameroun aujourd’hui, sous la conduite du Président Paul BIYA, pour leur indiquer le chemin de l’espoir, pour rassurer ceux d’entre eux qui sont enclins au doute et tentés par des expériences d’autres formations politiques.
Je vous invite donc à puiser dans vos ressources et votre imagination pour continuer à promouvoir les idéaux et les options du RDPC, notre grand parti auprès de nos compatriotes de l’étranger qui doivent rester unis au Chef de l’Etat, comme le sang à la chair, dans sa lutte quotidienne pour préserver les acquis et promouvoir de nouvelles conquête, le développement étant la lutte contre le temps et le temps perdu ne se rattrapant pas.
Je vous invite à trouver toujours les mots justes pour dire ce que nous sommes, à savoir, le parti du présent et de l’avenir du Cameroun, et à le dire avec force, fierté, conviction et assurance, pour que personne ne s’y trompe, la stabilité des institutions et la solidité de l’unité nationale constituant deux marqueurs pertinents de l’effectivité de l’Etat.
Je vous invite à appeler tous nos compatriotes de la diaspora de continuer à faire confiance au Président Paul BIYA dont la sagesse, la lucidité, la clairvoyance et la perspicacité valent aujourd’hui au Cameroun d’être considéré comme l’un des pays africains les plus stables et les plus assurés dans ses fondements économiques, politiques et sociaux.
C’est cela votre devoir au quotidien en tant que chef politique du RDPC dans vos pays d’accueil. Les défis à relever ne sont certes pas faciles. Mais, je vous le demande : Quel serait donc votre mérite si les choses étaient si faciles puisqu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ? La grandeur du RDPC procède précisément des victoires engrangées dans la souffrance. C’est elles qui ont permis de tisser ce lien si solide qui l’unit à la grande majorité du peuple Camerounais.
Il vous appartient donc de faire en sorte que nos compatriotes de la diaspora continuent à contribuer mieux que par le passé à l’effort de construction nationale, en renouvelant toujours leur soutien et leur confiance au RDPC et partant au Président National, Son Excellence Paul BIYA pour des victoires toujours plus éclatantes et durables.
En ce qui vous concerne, camarades Présidents des sections RDPC d’Afrique, nous vous faisons pleinement confiance et nous vous assurons de notre sollicitude constante dans la réalisation de vos nobles missions. Vous qui, sur le plan international, êtes sur la ligne de front de la défense des intérêts nationaux bien compris du Cameroun et du renforcement de son rayonnement dans le concert des nations.
Je déclare maintenant ouverts les travaux du séminaire de formation, d’information, de sensibilisation et de mobilisation à l’intention des Présidents des sections RDPC d’Afrique et vous remercie de votre bienveillante et aimable attention.
NB : La titraille est de la Rédaction

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!