Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | Jean Nkuete : « L’Ouest doit être le premier soutien de Paul Biya »

Discours de Monsieur le Secrétaire général du Comité central du Rdpc prononcé lors du meeting de soutien des populations de l’Ouest aux Institutions de la République ainsi qu’à celui qui les incarne, le 20 juillet 2019, à Bafoussam.

Mesdames et Messieurs ;
Fidèle à notre tradition et pour tenir compte de la mouvance des évènements, nous voici à nouveau à Bafoussam aujourd’hui dans le cadre d’un appui spécial des populations de l’Ouest au Président de la République, Président National du RDPC et aux institutions de la République dont il a l’historique charge de préserver jalousement l’intégrité.

Nous avons déjà été ici à Bafoussam pour remercier le Président de la République, d’avoir bien voulu confier l’animation du Sénat et celle du Secrétariat général du Parti aux fils de l’Ouest.
La derrière rencontre a été consacrée à la mobilisation des populations de cette région pour apporter au Chef de l’État candidat à l’élection présidentielle, un appui digne de la grandeur de notre peuple et de sa fixation sur l’ensemble du territoire national.

Au cours de ces différentes rencontres et plus particulièrement la dernière consacrée à la campagne électorale, j’ai toujours cru devoir attirer spécialement, fort de l’histoire de la vie courante, la grande attention des populations de l’Ouest sur ce qui suit :
l’impérieuse nécessité d’être le premier soutien du Chef de l’Etat et des pouvoirs publics sur l’ensemble du territoire national ;
le développement de la vigilance pour éviter la répétition des erreurs du passé dont le coût humain, matériel et financier continue de peser sur nous jusqu’à présent ; évènement que certains n’ont pas connu, soit parce qu’ils se trouvaient à l’étranger pour des raisons d’étude soit parce qu’ils n’étaient pas encore nés ou n’avaient pas l’âge du discernement ;

le développement de la conscience, de l’esprit, de la volonté et des actions tendant à renforcer la protection des acquis de la Nation dont ceux des fils de l’Ouest dans l’Ouest comme ailleurs ;il faut reconnaitre qu’ici ne joue plus, comme je l’avait déjà dit ici, la théorie de porteur d’œuf mais celle de la panthère et du léopard qui protègent sans pitié leur progéniture ;

l’entretien et l’orientation de la dynamique de notre jeunesse vers le sens de l’amour et partant du bien et non du mal, la région ayant en son sein de nobles valeurs comme Niat, Mbombo Njoya et Fotso Victor pour ne citer que ceux-là et dont Dieu devrait préserver la santé et la vie pour notre bonheur.
Il va sans dire que la synthèse des quatre axes qui précèdent tend à faire comprendre que de Kekem à Galim,de Fondonéra à Magba en passant par Bafoussam, l’action solidaire de notre peuple et surtout de ses jeunes doit tendre vers la consolidation de la paix national qui par le temps qui court et eu égard à la mouvance du monde et des convoitises négatives sur le Cameroun, reste la principale matière première pour le développement du pays et de la dynamique des hommes d’affaires de l’Ouest ;les sons de cloches contraires comme la violence, les contestations stériles et la recherche des alliés ennemis étant des forces de recul c’est-à-dire de rétrogradation.
Mesdames et Messieurs,
Je suis ici aujourd’hui en ma double qualité de fils de la région et de Secrétaire général du Comité Central du RDPC pour répéter le même message à l’adresse de nos populations, les tourments du passé et l’activisme de certaines forces négatives actuelles me faisant craindre l’avenir de l’Ouest. En d’autres termes, certains de nos compatriotes de l’Ouest, non seulement n’ont pas saisis pour eux mais surtout empêchent les autres de saisir le noble appel du Chef de l’Etat contenu dans son historique phrase selon laquelle « le Cameroun se fera avec l’Ouest ou ne se fera pas ».
Cette incompréhension collée à nous pour davantage diaboliser la Région a fait déclarer à Bouda par le Ministre Doumba Charles, alors Secrétaire général du Comité Central du RDPC, descendant de son hélicoptère, après les élections de 1992, qu’il ne comprenait pas pourquoi l’ouest ne comprend pas. Je suis venu une fois de plus vous dire très fraternellement pour les uns, très filialement pour les autres et très amicalement pour le reste que tous ensemble nous devons relever ces équivoques qui tendent à rabattre sur l’Ouest tous les maux du pays en combattant sans merci et épaule à épaule tous ceux qui développent les actions et les appels susceptibles de ternir l’image de notre région.

Dans cette perspective, la conscience et l’action positives de nos jeunes urbains et ruraux, de ceux qui se trouvent dans les grandes villes extérieures et de nos parents Chefs traditionnels, s’avèrent fondamentalement déterminantes pour renverser cette tendance négative dénoncée.

En ce qui concerne nos Chefs de groupement, il s’agit en réalité de faire jouer les mythes, aucun pouvoir n’étant concevable sans mythe et les mythes des Chefs résidant dans la mobilisation de leurs populations à travers l’animation régulière des associations dans leur chefferie et leurs villages, ces associations constituant les meilleurs canaux de transmission des ordres et conseils.

Pour ce qui est des jeunes, surtout pour ceux qui ne travaillent pas encore, il s’agit de bien savoir que c’est de la paix et partant de la création de nouvelles unités de production et de l’extension de celles qui existent que viendra le travail et jamais des troubles.

Enfin pour les hommes d’affaires comme pour les mamans dans les entreprises et les champs, il n’y a pas beaucoup à dire puisque, mieux que quiconque, ils devraient savoir que le développement et l’épanouissement de leurs activités tiennent et tiendront à la consolidation de la paix également sur l’ensemble du territoire national, la situation du Nord-Ouest et du Sud-Ouest étant des exemples palpables. Tout soutien du désordre et des contestations par ces derniers ne constituerait qu’un suicide inconscient.

Voilà, Mesdames et Messieurs, chers frère et sœur, le message qu’en ma qualité de votre fils et de Secrétaire Général du Comité Central du RDPC, je suis venu vous délivrer pour exploitation sage, intelligente et efficace dans l’intérêt supérieur de notre région et partant de notre pays.
Enfin et c’est le moment de le dire, je suis venu porteur du haut message du Président National du RDPC, Son Excellence Paul BIYA à l’attention de la région de l’Ouest pour une mobilisation totale et permanente de toutes les forces vives derrière lui dans le noble combat qu’il conduit avec détermination contre les ennemies intérieurs et extérieurs du Cameroun et pour un développement accéléré et harmonieux de notre pays et dont nos enfants seront fiers.
Chers grands frères, Président du Sénat et Mbombo Njoya,
Les fils de l’Ouest de l’intérieur de la région comme de l’extérieur de celle-ci ont apporté une contribution importante lors de la dernière élection présidentielle au beau score de près de 72% que le candidat Paul BIYA, grâce à la force de son expérience, aura enregistré à la fin. Résultat faisant de lui le Chef d’Etat africain le mieux élu de ces derniers temps. Il s’agit là d’une occasion qui est belle et que nous devons toujours chérir, c’est-à-dire savoir vaincre et savoir protéger et user de notre victoire.
Aussi, mesdames et messieurs, la grande majorité des enfants de l’Ouest, puisqu’il y a de mauvais grains partout, ne devraient pas se sentir inculpés, intimidés ou diabolisés par les manœuvres de vrais ennemis du Cameroun cachés dans les structures de l’Etat ou ailleurs pour orchestrer à travers les médias, un sabotage subtil du régime croyant ainsi tromper la vigilance de S.E Paul BIYA ; grosse erreur pour eux, la grande force de son expérience rendant leur cible plus maligne que eux, une force invisible, Dieu lui-même guidant ses pas dans la conduite du destin de notre pays.
Tout ce qui précède combiné avec les différentes déclarations délivrées et les sages conseils attendus du grand frère, Président NIAT devrait être sagement et efficacement exploité par les populations de l’Ouest lors des élections de février 2020 pour qu’ainsi le dérapage passé soit considéré comme un faux pas passager.

Bref l’agitation dans laquelle quelques-uns de nos frères continuent de jouer aux pantins comme les autres actes qu’ils ont commis n’engagent que leurs personnes et non leur propre famille ni le peuple de l’Ouest qui, fort de son histoire , de sa longue expérience et de sa grande implication dans la dynamique développiste du pays, ne doit pas être le bâton dont les ennemis intérieurs et extérieurs de notre Nation cherchent à se servir pour la détruire en bloquant son avenir ; les conseillers n’étant jamais les payeurs et un homme averti en valant deux , le bon sens fait parler la raison.

Au nom du RDPC, du Secrétariat général du Comité Central et en mon nom personnel, je remercie toutes les populations de l’Ouest réunies ici aujourd’hui, le Comité d’organisation de la cérémonie, le Gouverneur de l’Ouest et ses collaborateurs pour toutes leurs grandes sollicitudes et plus particulièrement le sultan Mbombo Njoya pour son action de mobilisation et leur souhaite, ainsi qu’à tous les autres invités un retour paisible à leurs domiciles respectifs.
Vice la Région de l’Ouest,
Vive Son Excellence Paul BIYA, Président de la République et Président National du RDPC,
Vive le Cameroun.
Je vous remercie de votre bienveillante et aimable attention.

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!