Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | Elections sénatoriales

Le Rdpc investit ses candidats

Les commissions régionales de réception, d’analyse et d’évaluation des candidatures avaient jusqu’au 13 février pour rendre leurs copies au Sécrétariat Général, qui devra les acheminer à Elecam avant le 22 février.

 

Au moment où nous mettions sous presse, les 10 délégations permanentes régionales du Comité central du Rdpc, érigées pour la circonstance en commissions de réception, d’analyse et d’évaluation des candidatures ont, en principe, toutes déposé les dossiers de candidature du Rdpc de leurs régions respectives pour l’élection des sénateurs de la législature 2018-2023. Le Parti dispose maintenant de huit jours pour accorder les investitures et déposer les candidatures définitives (au plus tard le 22 février), qui seront alors examinées et publiées par le Conseil électoral au plus tard le 10 mars 2018.

Si l’on s’en tient aux instructions du Secrétaire général, les deux listes (classées par ordre de préférence, selon les 12 critères objectifs de sélection édictés) transmises hier à la Commission centrale auront chacune tenu compte de l’aspect genre (au moins deux femmes sur sept), ainsi que des autres composantes sociologiques. Outre l’engagement militant, la compétence, l’expérience, la maturité, le loyalisme, etc. dont les candidats du Rdpc doivent faire preuve, il a été question au moment de l’évaluation des candidatures, comme l’a recommandé Jean Nkuété, de se poser la question : « Ce candidat est-il à la hauteur des enjeux sénatoriaux ?». « Vous devez être très vigilants et très rigoureux », a recommandé Jean Nkuété dimanche dernier. Et de poursuivre : « Opérez toutes les vérifications possibles (…) Ne transmettez aucun dossier incomplet ». Un canevas qui devrait déboucher sur le choix des meilleurs candidats possibles pour représenter le Rdpc lors de ces importantes échéances.

Telles furent en tout cas les principales résolutions de la séance de travail que Jean Nkuété, a présidée dimanche 11 février dernier au siège du Parti sis au lac municipal, et à laquelle prenaient part, outre les principaux collaborateurs du Secrétaire général du Comité central du Rdpc, les chefs des 10 délégations permanentes accompagnés de leurs chargés de mission. Les exposés des Conseillers Paul Célestin Ndembiyembe (par ailleurs secrétaire à la Formation politique et à la prospective) et Jean Fabien Monkam Nitcheu, ainsi que les échanges qui ont suivi, ont permis de mettre tous les participants au même niveau de compréhension des consignes de la hiérarchie du Parti.

Selon les recommandations du chef de l’administration du parti de Paul Biya, ces commissions devaient faire preuve d’objectivité, de même qu’elles devaient travailler avec rigueur, célérité et en synergie. Le Rdpc, seul parti à présenter des candidats sur l’ensemble du territoire national, doit être très vigilant afin d’éviter les erreurs du passé, avait prévenu le Secrétaire général. On se souvient en effet qu’en 2013, les listes du parti au pouvoir avaient été rejetées dans certaines circonscriptions, dont les régions de l’Ouest et de l’Adamaoua, pour des dossiers mal constitués.
 

SWF

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!