Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | Diaspora : Les patriotes se mobilisent

Contre la violence et la sécession

Ils se sont retrouvés dans certaines villes européennes pour exprimer leur opposition à toute forme d’atteinte à l’unité du Cameroun.

En même temps que leurs compatriotes organisaient à travers le pays ce 1er octobre 2017, des meetings géants de soutien à la préservation de l’unité et de l’intégrité nationales, les Camerounais de la diaspora se mobilisaient également à travers le monde. En France particulièrement, une vingtaine de leaders politiques et associatifs se sont retrouvés à Paris, autour des responsables de la section Rdpc France Nord : David Mvondo Mvondo, Honoré Bitnkeu, Jacqueline Chaduc…

Ces leaders Camerounais ont ainsi condamné les velléités sécessionnistes au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, ainsi que les actes de violence et de vandalisme perpétrés par des groupes extrémistes depuis quelques semaines, et qui prennent en otage les populations. Pour eux, ni la violence, ni la division, et encore moins la sécession ne peuvent constituer une solution à quelque problème que ce soit.
Ils ont ainsi réaffirmé leur attachement à la paix, à l’unité du Cameroun, au caractère indivisible du pays, etc.

Le 1er octobre 2017 a également été l’occasion pour certains patriotes de la diaspora d’attirer l’attention de leurs frères et sœurs du terroir sur la manipulation dont ils pourraient faire l’objet, au regard des nombreuses vidéos enregistrées dans certaines capitales occidentales montrant des manifestations de pseudo militants sécessionnistes. L’un de ces messages abondamment relayé par les réseaux sociaux vient de Me Christian Ntimbane Bomo, avocat basé en France, qui a fait part de son expérience de ces manifestations. Pour lui, ces « manifestants » sont en fait à plus de 80% des concitoyens sans papiers qui veulent tout simplement se servir du prétexte de la crise anglophone pour pouvoir bénéficier d’un droit d’asile, et donc d’une protection dans leurs pays d’accueil en occident.

L’astuce est connue : il s’agit pour ces immigrés illégaux de faire le plus de tapage possible pour se faire remarquer et filmer en pleine manif contre le pouvoir de Yaoundé. Les images et enregistrements sont ensuite utilisés dans les dossiers de demande d’asile, pour permettre à ces illégaux de sortir de la clandestinité. La diaspora invite donc les uns et les autres à plus de vigilance et de discernement.
Ce message sera encore au centre des travaux de la rentrée politique qu’accueille la sous-section Rdpc Seine et Marne ce samedi 7 octobre 2017 à Grigny, dans la banlieue parisienne. Toute la section France Nord devrait s’y retrouver, en même temps que l’ambassadeur du Cameroun en France, David Mvondo Ayolo.

 

Longin Cyrille Avomo

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!