Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | Candidatures

09 présélectionnés sur 28

Elections Cameroon a rendu son verdict hier. Les personnalités pré-qualifiées pour la prochaine élection présidentielle sont plus ou moins connues, et représentatives de la diversité camerounaise.

La liste rendue publique hier par Elecam est assez composite. On y retrouve aussi bien des noms connus du microcosme politique et administratif national, des personnes connues depuis les années d’indépendance et qui sont habituées à ces joutes électorales, des intermittents et de nouveaux venus en politique. Dans la première catégorie se retrouvent Paul Biya (85 ans), le président sortant et candidat investi par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), Adamou Ndam Njoya (76 ans), candidat de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), un parti politique implanté dans son Noun natal et Garga Haman Adji (74 ans), natif de l’Extrême nord qui se présente pour le compte de l’Alliance pour la démocratie et le développement (Add). Les trois ont en commun de s’être régulièrement affrontés lors d’élections similaires d’une part- remportées par Paul Biya- et d’autre part, d’avoir une longue carrière de haut commis de l’Etat. Ils ont chacun été de hauts fonctionnaires, puis ministre, certes à des périodes différentes. Le premier qui vient du Sud, justifie tout de mêmes une carrière plus brillante que les seconds, puisqu’il a été Premier ministre, avant d’accéder à la magistrature suprême. Les deux autres ont travaillé sous ses ordres.

Maurice Kamto (64 ans), natif de Baham, à l’Ouest du pays, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) et Akere Tabeng Muna (65 ans), originaire de Mbengwi dans le Nord-ouest et candidat du Front Populaire pour le développement (Fpd) sont à classer parmi les intermittents de la scène politique camerounaise. Après avoir été de virulents opposants au début des années 1990, ils ont par moment disparu de la circulation, pour s’occuper de leurs carrières respectives d’avocat ou d’universitaire, quand ils n’étaient pas à l’international pour quelques piges. Ils ont la particularité d’avoir eu, chacun à son tour, une collaboration plus ou moins étroite avec le président Paul Biya : Maurice Kamto, en tant que ministre délégué auprès du Minjustice et Akere Muna dans le cadre du suivi des procédures judiciaires à l’international, en ce qui concerne entre autres, la location des avions de la Camair.

Les quatre autres sont des nouveaux venus, qui tentent également leur première expérience de candidat à la présidence de la République. Le plus connu de tous est Osih Joshua Nambangi (49) ans, originaire du Ndian, dans le Sud-Ouest et investi par le Social Democratic Front (SDF). Il est un homme d’affaire qui exerce dans le domaine de l’aviation. Ayant passé la majeure partie de sa vie à l’étranger, il n’est revenu au Cameroun qu’au début des années 2000. Sa nationalité camerounaise est d’ailleurs querellée au sein même de son parti politique où il est soupçonné d’avoir un passeport suisse. Matomba Serge Espoir (38 ans), candidat du Parti uni pour la rénovation sociale (Purs) est également chef d’entreprise comme le précédent, basé à Douala, la ville dont il est originaire, dans le Littoral. Egalement basé à Douala, Ndifor Afanwi Frankline, (37 ans), et candidat du Mouvement citoyen national camerounais (Mcnc), est pasteur d’une église du réveil. Il est originaire du Nord Ouest. Enfin, Libii Li Ngue Ngue Cabral, 38 ans, est un contractuel de l’Université de Yaoundé II-Soa, où il est par ailleurs doctorant en droit. Il est investi par l’Union nationale pour l’intégration vers la solidarité (Univers).

 

Longin Cyrille Avomo

Le Site Web de la Campagne

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!