Rassemblement Démocratique
      du Peuple Camerounais
 Président National
 National President
  Paul BIYA
        Cameroon People's
     Democratic Movement
Unité - Progrès - Démocratie
Unity - Progress - Democracy

Vous êtes ici

Accueil | 30ème anniversaire du RDPC : Hommage à Paul Biya

Dimanche 22 mars 2015  au palais des congrès de Yaoundé, la cérémonie, grandiose, a attiré du beau monde. Pour une salle des 1500 places qui s’est parée de ses plus beaux atours.

Il n’y avait pas que les militants à battre le rappel des troupes. Il y avait aussi les membres du secrétariat général, conduits par Jean Nkuété. Des chefs traditionnels de premier plan, venus de l’Ouest, du septentrion ou du Nord-Ouest. Une bonne brochette d’invités spéciaux, parmi lesquels on a pu compter une vingtaine de diplomates. Ces derniers ont d’ailleurs sorti leurs Smartphones pour immortaliser des pans de l’événement.

Les grands absents étaient les « Responsables de la présidence de la République ». Sur les 32 sièges qui leur étaient réservés, il n’y en avait qu’un d’occupé. Par Christian Wangué de la communication présidentielle. 

Mais la grande attraction, c’était Aminatou Ahidjo. La fille cadette de l’ancien président du Cameroun est venue rendre hommage à celui qu’elle a qualifié, en 2013, de « Grand dirigeant » de « Père » qui lui a « Tendu la main ». Elle a, à l’occasion, accroché des regards admiratifs. C’était avant le démarrage de la représentation agencée par le ministre Bidoung Kpwatt, secrétaire aux organisations spécialisées du Rdpc.

Minute de silence

En la mémoire des victimes civiles et militaires de Boko Haram, les invités ont observé une minute de silence. Perturbée cependant par les flashs des photographes. La chorale, composée des militants et militantes des sept sections du Mfoundi, ont chanté en l’honneur des soldats camerounais engagés contre Boko Haram : « Nous célébrons ceux qui sont tombés, pour que la République reste debout. » La lettre d’un jeune adressée aux soldats est venue magnifier la bravoure, l’abnégation et le sacrifie des éléments des forces de défense du Cameroun. « Les échos de vos victoires nous parviennent », a-t-on entendu dire.

Même le groupe Zangalewa n’a pas dérogé à la règle. Il a dit sa fierté pour ce soldat « Tombé pour défendre son territoire ». Et a enchaîné avec son tube à succès « Zamina mina », repris par Chakira pour sa chanson officielle de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Edgar Alain Mebe Ngo’o, le ministre de la Défense, apprécie.

Un parcours vital

Des comédiens, recrutés parmi les meilleurs du pays, vont mettre en scène le déploiement du RDPC au cours de ses trente dernières années. Les victoires du RDPC aux différentes élections, ainsi que ses réalisations pour le bienêtre des Camerounais. Ceci en cinq tableaux, mettant en exergue les cinq grandes zones socioculturelles du Cameroun, à savoir le Centre-Sud-Est, l’Ouest, la zone anglophone, la région côtière ou sawa et le septentrion.

Un documentaire de 26 minutes intitulé « Paul Biya et le RDPC en chœur » viendra boucler la boucle des représentations. On en retiendra que Paul Biya n’a pas change. Il veut rester dans la mémoire des Camerounais comme celui « Qui aura apporté la démocratie et la prospérité aux Camerounais »,comme annoncé dans une interview à RMC, Radio Monte Carlo, en France en juillet 1990.

Il ne restait plus qu’aux organisateurs à remettre le bouquet d’anniversaire au secrétaire général du comité central. Bouquet de fleurs destiné au Président Paul Biya. Le ministre de la Défense, quant à lui, a reçu la lettre du jeune aux soldats.

Le Secrétariat Général en action

Le Journal L'Action

Renouvellement/Renewal

Partager >>>

Notre Newsletter

Restez informés en temps réel!